top of page

En mémoire de Croquette



J’ai perdu mon combat contre la mort…

J’ai perdu la vie alors que vous vouliez me sauver.

J’ai perdu la chance de grandir et de découvrir le monde.


On m’a abandonné dans un centre d’urgence sans m’ouvrir de dossier, sans dire mon nom, sans expliquer ce qui m’arrivait, ni depuis quand je souffrais.


Je souffrais beaucoup, mais il y avait de bonnes chances que je m’en sorte avec des soins selon l'équipe traitante.


Un vétérinaire du centre m’a vite cherché une prise en charge. Il m’a surnommé “Croquette”, et Mission Mayday a donc décidé que ce serait mon prénom. Au moins, je ne suis pas parti dans l’anonymat.


Je n’avais que 2 mois, ma vie a été courte, trop courte.

On m’a laissé tomber très vite, comme si j'étais un fardeau, comme si le problème c'était moi. Tout ce que je voulais, c'était grandir et être aimé, pas souffrir et vivre un abandon de la sorte…


Je ne souffrirai plus jamais ; la vie en a décidé ainsi.

Je me suis éteint entouré d’humains qui étaient tristes pour moi.


Merci d’avoir été là pour moi.


_


L'état de Croquette s’est stabilisé en fin de soirée.

Il semblait plus confortable, sa pression sanguine était plus haute et il se levait et marchait un peu.



Durant la nuit, nous avons été mis au courant que Croquette semblait avoir fait une mauvaise réaction à un des médicaments utilisés pour le garder confortable.


Il est devenu cyanosé et son état s’est gravement détérioré.

De la naloxone a été utilisée pour reverser l’effet des drogues.

Sa pression a rechuté et d’autres perfusions ont été commencées pour essayer de le stabiliser de nouveau.

Le traitement mis en place a aidé Croquette pendant plusieurs heures


Malheureusement, sa pression s’est remise à chuter au point que l'équipe médicale n’en trouvait tout simplement plus.


Nous avons autorisé un traitement agressif pour lui donner une ultime chance.

Ce n'était pas suffisant..


1h45 plus tard, Croquette ne répondait plus aux stimuli et les chances qu’il s’en sorte étaient maintenant très, très faibles.


La décision de le laisser partir pour le soulager de ses souffrances a dû être prise…

Merci à toute l'équipe médicale qui s’est donnée durant toutes ses heures pour garder Croquette en vie.


Merci à toutes les personnes qui, comme nous, avaient espoir de le voir passer à travers.


_


Nous n’avons pas de mots…

Croquette, ton vol à bord de notre organisme n’a duré que quelques heures, mais tu auras eu ta chance au même titre que les autres…


Nous aurions aimé apprendre à te connaitre et te voir grandir. Nous n'étions pas prêts à débuter 2024 avec une telle perte. Chaque vie est si précieuse à nos yeux. Nous avions espoir de te trouver une famille responsable une fois que tu aurais été remis sur pattes…


La vie n’est pas toujours facile.

La vie n’est pas toujours juste.

L’humain n’est pas toujours responsable.


Avant de partir, nous espérons que tu auras cependant senti cette grosse vague d’amour que nous t’avons envoyée, en espérant que tu t’en sortirais.


Tant qu’il y aura des gens qui feront des portées et qui confieront les chiots à n’importe qui, il y aura de la souffrance et des abandons de ce genre.


En adoptant responsablement, des chiots comme Simba et Croquette n’auraient jamais vécu toutes ces misères.


Croquette, nous continuerons de nous battre et de faire de la sensibilisation, en espérant que tout cela évitera des histoires aussi tragiques que la tienne…


Repose en paix, petit cœur.

bottom of page