Journal de bord de Cupcake


13 mai


Aujourd’hui, ceux que je considérais comme mes maîtres pour la vie m’ont abandonnée. Les gentilles personnes autour de moi ont semblé parler d’un hôpital vétérinaire. Du haut de mes 4 mois, je ne suis pas certaine de bien comprendre ce que cela signifie. Elles m’ont aussi fait comprendre que je ne reverrai pas ceux que je voyais comme ma maman et mon papa.


À cause d’une vilaine fracture du tibia, ils m’ont laissée ici sans regarder en arrière. Pourtant, ils avaient tout le temps pour moi, non ? J’étais le seul bébé dans notre famille. Je ne possédais ni sœurs ni frères humains ou animaux. Ils n’y avait que nous, unis pour la vie. Du moins, je le croyais...


Heureusement, ces gentilles personnes de l’hôpital vétérinaire ont appelé un « organisme ». Je n’ai pas compris sur le coup c’était quoi un « organisme ». Mais ce que j’ai compris, c’est que d’autres gentilles personnes acceptaient de payer pour mes soins et de me prendre en charge malgré la longue distance entre Québec et chez eux ! Certains ont même dit que j’étais très chanceuse malgré ma situation malheureuse.


Malgré ma tristesse, je garde espoir. De gentilles personnes vont prendre soin de moi, on me l’a dit tout le long de la journée depuis que je suis arrivée ici.



15 mai

J’ai passé une très belle journée !


Ce matin, j’ai fait un très long voyage. Cela m’a semblé prendre des heures ! Ma nouvelle amie, Audrey, m’a dit que cela a pris dans les 3 heures de route facilement. Elle a dit qu’elle avait fait le voyage Québec/Montréal que pour moi. Il faut croire que je vaux le coup, non ? Je me sens déjà aimée avec elle.


Ma nouvelle maman d'accueil s’appelle Mégane. Le voyage m’avait plus épuisée que je le croyais. C’était tellement de gros changements !


En moins de quelques heures, j’étais passé de mon chez-moi douillet depuis deux mois à un hôpital vétérinaire à Québec, à finalement me retrouver chez ma nouvelle famille d'accueil. Il faut dire qu’avant de partir, les gentilles personnes des soins animaliers m’avaient donné des "bonbons". Je n’ai pas compris pourquoi, mais tout de suite après, je me suis sentie plus calme, plus détendue. Ces "bonbons" avaient réussi à soulager le mal que me causait ma fracture. Ils ont dit que c’était pour que je ne me blesse pas en étant surexcitée, vu que je suis encore un beau chiot plein d’énergie.


16 mai


Ma première nuit chez Mégane s’est très bien passée. Lorsque je suis arrivée, elle m’avait installé une petite maison juste pour moi ! De magnifiques barreaux m’empêchaient de me promener dans la maison et de faire des bêtises ou de me blesser. Cette attention m’a fait très plaisir.


Elle prend bien soin de moi. Pendant la nuit, elle veille à ce que je puisse aller faire des pipis dehors et que je reste propre, dans tous les sens du terme. Avec mon plâtre, j’ai quelques difficultés à faire mes besoins. Je dois faire attention à ne pas le souiller avec mon urine, mais c’est quelque peu difficile pour moi de me retenir pendant de longues heures. Je n’y suis pas encore habituée et ma vessie est encore petite, tout comme moi.


Pendant la journée, ma maman m’a emmenée visiter de nouvelles personnes. Depuis quelques jours, je ne fais que ça, rencontrer du monde ! J’apprends ce que c’est la socialisation avec les gens. Cela m’a permis de me faire de nouveaux amis. Ce sont ceux qui travaillent avec ma maman, à ce qu’elle m’a dit. Pendant qu’ils ont travaillé, j’ai profité de ce moment de bien-être pour me reposer tout en étant réactive. Il y avait tant de choses qui se déroulaient autour de moi !


Lorsque l’on est revenues à la maison, je me suis aussitôt écroulée de fatigue. On s’est donc couchées tôt.



17 mai


C’est ma deuxième journée avec Mégane à son travail. Je suis tellement contente ! J’adore y aller, je me sens moins seule et je sais qu’elle veille bien sur moi pendant ce temps-là.


Mais je me suis trop excitée quand on est revenues de ma promenade habituelle… J’étais tellement heureuse de revoir une des collègues à ma mère que je lui ai sauté dessus sans réfléchir ! Lorsque je suis tombée au sol, la douleur à ma patte fracturée s’est empirée d’un coup. Cela m’a fait tellement mal que je me suis mise à hurler de souffrance pendant quelques minutes.


Par chance, Mégane dit que tout était correct. Et c’est vrai ; j’ai eu mal sur le coup, mais ça a fini par passer assez vite.


En revenant à la maison, elle m’a dit d’être une bonne fille et qu’elle me faisait confiance. Que selon elle, j’étais capable de rester dans ma cage comme une grande ! Encouragée par ses propos, j’ai été fine pendant les quatre heures qu’elle est partie ! En revenant, elle m’a félicitée et m’a même donné des gâteries « digne des championnes ».


18 mai


Ce sont mes dernières journées au bureau avec Mégane. Elle m’a dit que prochainement, j’allais avoir une nouvelle maman d'accueil qui prendrait soin de moi jusqu’à ce que je trouve une famille pour la vie. Une famille rien qu’à moi. Depuis qu’on m’a laissée au vétérinaire, je me retrouve avec plein de nouveaux anges gardiens qui veillent sur moi !


Récemment, j’ai commencé à avoir un inconfort assez prononcé au niveau de la vulve. J’ai entendu dire par maman d'accueil #1 que ce seraient peut-être « des chaleurs ». Je ne sais pas trop ce que ça veut dire. Mais pour le moment, elle dit qu’il n’y a ni écoulement ni enflure. J’imagine qu’on va m’expliquer ces changements en temps et lieu. Pour le moment, j’ai une certaine perte d’appétit à cause de cet inconfort.


Autrement, j’ai eu un boost d’énergie aujourd’hui ! Les collègues de Mégane et elle-même veulent que je reste calme, mais je me sens trop bien. J’ai envie de jouer, de mordiller, d’avoir de l’attention ! J’ai envie de redevenir un chiot comme avant ma fracture. Mais on m’a dit que ce n’était pas bon pour moi, que je dois rester au repos. Alors, exceptionnellement, on a augmenté ma dose de bonbons magiques.


Au courant de la soirée, je suis montée pour la première fois dans ce qu’on appelle un « Uber Pet ». À ce que j’ai compris, c’est un taxi qui accepte les animaux comme moi pour les transporter à divers endroits précis. Mon taxi personnel m’a emmenée à l’Hôpital Vétérinaire du Centre-ville de Montréal ! Notre objectif était de changer mon plâtre, car il était dû. En même temps, les gentils soignants m’en ont fait un qui montait plus haut sur ma patte pour un meilleur confort et une meilleure stabilité.


Ensuite, un certain Marcel est venu nous raccompagner à ma maison temporaire. C’est ma dernière nuit ici, ça va me manquer. Mais j’ai aussi excessivement hâte de découvrir mon nouveau futur chez moi.

19 mai


Je suis tellement excitée ce matin que j’ai mangé comme une goinfre dans mon état ! J’ai même bien dormi malgré mon anticipation. C’est ma dernière journée au travail avec Mégane, et après je rencontre ma nouvelle maman d'accueil, celle qui va s’occuper de moi jusqu’à ce que j’aille une famille définitive.


Dernièrement, j’ai reçu des cadeaux de certains inconnus.es qui ont ressenti de l’empathie et de l’amour pour moi. J’avoue avoir particulièrement adoré les cannes qu’ils m’ont offertes. Elles sont délicieuses.


Après une dernière journée au travail, je rencontre officiellement ma famille d’accueil. Mon amie Stéphanie est venue nous chercher à Montréal pour m’emmener dans ma nouvelle maison temporaire. J’avais tellement hâte d’y être !




20 mai

J’ai une grande annonce à faire : j’ai maintenant deux nouvelles amies ! Ce sont deux jumelles qui font partie de ma famille d’accueil. Je les adore déjà. Elles sont venues avec moi et ma nouvelle mère pour ma marche du pipi. Demain, j’ai entendu dire que j’aurai droit à de nouveaux jouets pour mes dents. Elles poussent beaucoup, et j’ai tendance à mordiller pour enlever la douleur qu’elles me causent. Malgré tout, je dois avouer que je ne les préférerai jamais autant que mon toutou fétiche ! C’est rendu ma doudou à moi, je ne m’en sépare pratiquement jamais. Je fais de petites marches tous les jours, plusieurs fois même. On teste pas mal ma limite pour voir jusqu’à quel point je suis capable de marcher sans trop m’épuiser. Pour le moment, je suis vraiment très bien accueillie et je me sens bien ici ! Je mange bien, je prends mes "bonbons" magiques sans problème et ma vulve me dérange beaucoup moins. Peut-être était-ce un simple hasard ? Tout ce que je sais, c’est que je suis sur la bonne voie pour ma guérison !

Faire un don

2D4A8554-Bear1Full.jpg