Le journal de bord de Saffron




Jour 1


On m'a dit que c'était le grand jour. Aujourd'hui, j'ai quitté le refuge où j'étais en quarantaine ! Je ne me sentais pas bien là-bas et ça avait un impact sur mon comportement, au point que je me blessais en fonçant dans les murs de mon enclos... Mais ça y est, c'est du passé. Je suis prête pour ma nouvelle vie ! On m'a dit qu'elle commence aujourd'hui.


Des humaines m'ont entrée dans une cage et nous sommes allées dans un endroit inconnu. Il y avait des tas d'odeurs que je ne connaissais pas et beaucoup de nouveaux visages. On m'a dit que j'étais rendue à l'hôpital pour un examen et pour me faire prescrire des traitements. Ils ont aussi parlé du fait que je suis extrêmement maigre...




Il parait que mon comportement est vraiment meilleur depuis que j'ai quitté le refuge ! On m'a mis dans un enclos et tout s'est bien passé car je pouvais voir tout le monde de la clinique s'activer à travers la grande vitre ! Ça m'a rassurée. J'ai alors pu m'endormir en paix.


Jour 2


Je suis restée au calme une grosse partie de la journée. De gentils humains ont pris soin de moi et m'ont donné à manger. En milieu de journée, deux humaines sont venues me voir.


Je ne le savais pas encore, mais j'allais quitter l'hôpital dans les prochaines minutes avec l'une d'entre elles. On a embarqué dans une machine qui roule, comme hier, mais cette fois j'étais couchée entre les jambes de l'humaine. J'ai collé ma tête sur elle, et je me suis endormie. Ça me berce quand ça bouge.


On arrive. Ça y est. On me dit que j'ai enfin une maison, que ce sera temporaire mais que ma gardienne va me donner l'amour et les soins que je mérite, enfin ! Je ne la laisse pas me toucher, mais j'adore la suivre partout car elle me donne des friandises dans plein de contextes : elle dit que c'est pour me socialiser et pour me récompenser. Elle a essayé de m'aménager un espace dans le couloir mais je me sentais enfermée comme au refuge... Je me sentais en détresse et elle a donc décidé de me laisser libre dans une partie de l'appartement.


Je suis tellement reconnaissante d'être ici. Je suis fatiguée, il est temps que je me couche. Bonne nuit !



Jour 3


La nuit m'a été bénéfique, même si je me réveillais quand il y avait des gros bruits. L'humaine dit que j'ai fait ça comme une championne quand elle est venue me dire bon matin ! Ça a l'air qu'elle me surveille avec une "caméra" quand elle est dans une autre pièce.


J'adooooore manger. Depuis que je suis ici, je dois travailler pour avoir mes repas. On me nourrit dans un plat très bizarre que l'humaine appelle "bol interactif". Par moment elle me cache juste une ou deux friandises dedans pour que je me concentre à les chercher. J'aime beaucoup ! À part ça, je me suis pas mal reposée aujourd'hui, et ça me fait le plus grand bien.



Jour 4


Je me sens de plus en plus à l'aise ici. L'humaine et moi nous prenons le temps de nous apprivoiser mutuellement. Elle dit que je travaille super bien et que je suis très bonne ! Moi, ça me tient occupée quand je ne me repose pas.


Elle m'apprend à me laisser flatter, à passer ma tête dans le "harnais", à aller faire pipi au bon endroit, et tout plein d'autres choses. Je reviens de loin, mais je suis très motivée à apprendre même si j'ai un peu peur.


L'humaine était tout émue car je l'ai laissé me flatter sans qu'elle me nourrisse. Je pense bien que je vais apprendre à aimer ça un jour ! Tranquillement mais sûrement, je vais devenir un chien de famille.



L'humaine m'a dit qu'elle aura un autre cadeau pour moi samedi. Elle m'a commandé un "lit" en me disant que ce sera encore plus confortable. J'ai bien hâte de voir de quoi ça a l'air. Je vous en donnerai des nouvelles, promis.


Jour 6


J'ai reçu mon lit ! C'est super confortable, je suis comblée. J'ai décidé que j'aimais me mettre dans un coin de la cuisine pour me reposer, donc l'humaine y a placé mon gros coussin.



J'ai décidé que maintenant je lui faisais assez confiance pour me laisser flatter sans avoir de friandise en échange. Elle me dit que je progresse de manière incroyable. Elle a l'air fière de moi. Je le suis aussi.


Jour 8


J'ai reçu un autre cadeau aujourd'hui ! Un pipipad lavable fait à la main par la compagnie québécoise Créachons. J'ai décidé que je pouvais aussi me coucher dessus.



Jour 9


Depuis plusieurs jours, l'humaine m'apprend à me laisser faire quand elle me met mon "collier" et mon "harnais". Elle m'a dit qu'aujourd'hui on allait travailler le port du harnais à la maison. Le but, c'est que je m'y habitue afin de pouvoir prendre des marches dans la rue un jour.


En fin de journée, on a embarqué dans une "voiture" et on m'a dit que j'allais rejoindre une famille d'accueil, qui a des amis chiens et chats pour moi. Le trajet m'a rendu anxieuse, mais j'ai fini par me coucher. Une fois là-bas, je suis passée en mode exploration. Ça sentait tout plein de nouvelles odeurs. J'ai hâte de vous raconter comment ça se passe avec eux !



Faire un don

Image de Amber Kipp