Le Québec : paradis de la revente d'animaux



Ces deux dernières années, c'est un phénomène qui a pris de l'ampleur au détriment du bien-être animal : de nombreuses personnes prennent des chiens et des chats à bas prix ou gratuits via les petites annonces, puis les revendent à plein prix quelques jours ou semaines après afin de faire du profit. Avec la pandémie, la demande a grandi, et le nombre de revendeurs sans scrupules, lui aussi.


Résultats :

- des animaux déstabilisés qui se font trimballer à droite, à gauche ;

- des anciennes familles dévastées de voir leur ancien compagnon en vente ;

- des problèmes comportementaux et médicaux cachés aux nouvelles familles ;

- des chiens et des chats négligés le temps de la revente ;

- et bien d'autres conséquences qui n'ont absolument rien d'éthique.


Afin de lutter contre la revente de ses protégés, Mission Mayday a décidé de mettre en place un protocole d'adoption très strict. Nous espérons ainsi ne jamais voir un de nos animaux affichés sur Kijiji ou dans des groupes douteux sur Facebook.


Pour nous, adopter un animal c'est pour la vie. Les frais d'adoption nous aident à payer une partie des soins que nous apportons aux chiens et aux chats que nous sauvons. Contrairement à ces revendeurs, nous ne tirons aucun profit financier lorsque nous plaçons des animaux et nous tentons d'avoir des frais d'adoption raisonnables.


Protéger nos animaux de la revente c'est...

- limiter nos adoptions à un secteur auquel nous pouvons facilement accéder ;

- faire des recherches sur l'adoptant afin de s'assurer qu'il n'a pas été condamné suite à des infractions en lien avec des animaux ;

- tenir à jour une liste noire en surveillant les condamnations du MAPAQ et les médias ;

- nous déplacer chez tous les adoptants afin de vérifier l'adresse qui nous a été fournie et l'état des lieux.


Maintenant, parlons de ces personnes. Elles sont très difficiles à identifier car elles ont de l'expérience quand il s'agit de faire des demandes pour avoir un animal. Elles sont prêtes à mentir sur tout et n'importe quoi pour rentrer dans les critères fixés.


En général, un revendeur d'animaux...

- fournit très rarement son adresse personnelle ;

- préfère se déplacer pour venir chercher l'animal ou fixer un lieu de rencontre ;

- fait des demandes pour des animaux à donner ou à bas prix dans les petites annonces ;

- est habitué à manipuler les familles qui veulent placer leur animal pour gagner leur confiance ;

- fait parfois des demandes auprès de refuges et de SPCA car les frais d'adoption y sont accessibles.


Aux yeux de la loi, il est totalement légal de procéder ainsi, même si des vies innocentes sont concernées... Notre province n'encadre pas la vente et la revente d'animaux, et c'est donc d'un point de vue moral que repose toute la complexité de la chose. Selon nous, faire du profit sur le dos de ces animaux est irresponsable et cruel.


Et vous, qu'en pensez-vous ? Parlez-en à vos proches lorsqu'ils désirent donner ou vendre leur animal de compagnie, afin de les avertir des risques. Ensemble, nous pouvons éviter à des êtres innocents d'être victime de cette pratique honteuse.


Par Mégane Bigot de La Touanne, coordonatrice des adoptions, Mission Mayday

Faire un don

2D4A8554-Bear1Full.jpg