La protection de ressources chez le chien



Votre chien se raidit, vous fait des gros yeux, grogne ou tente même de vous mordre lorsque vous vous approchez un peu trop de sa nourriture et/ou de ses jouets? Vous avez probablement le plaisir de partager votre demeure avec un toutou très (trop) attaché à ses biens personnels!


Anthropomorphisme à part, il faut savoir que la protection de ressources est en fait un comportement génétique et normal chez le chien, jusqu’à un certain niveau bien entendu. Il est instinctif pour certains chiens de vouloir protéger leur nourriture et autres possessions, c’est une question de survie, après tout! Bien que ce comportement puisse s’aggraver de manière significative et devenir très problématique pour les humains et autres animaux, il est tout à fait possible de partager votre quotidien avec un chien qui fait de la protection de ressources, et même de l’aider à progresser!


À l’aide d’un plan d'entraînement établi et expliqué par un éducateur canin utilisant des techniques en renforcement positif ainsi qu’un apprentissage du langage canin pour respecter les limites de votre chien, vous aurez tous les outils nécessaires pour mieux cohabiter avec celui-ci.


D’ici là, voici une liste de cinq suggestions qui pourraient vous aider à mieux cohabiter avec un chien qui présente des signes de protection de ressources. Rappelez-vous toutefois qu’il est fortement recommandé d’obtenir l’aide et le soutien d’un professionnel en comportement canin avant de commencer à entraîner pitou, puisque la protection de ressources peut être une problématique plus difficile et risquée à travailler pour certains chiens.


1. Pratiquer les échanges


Faire des échanges avec son chien lorsqu’il a en bouche un objet que nous désirons qu’il lâche reste l’une des façons les plus sécuritaires d’intervenir dans l’immédiat. Pour ce faire, offrez à votre chien une gâterie irrésistible ou un jouet hyper intéressant à une distance où celui-ci n’est pas inconfortable pour l’inciter à lâcher l’objet. Une fois l’objet abandonné, vous pourrez le récupérer lorsque votre chien sera occupé avec son nouveau cadeau!


2. Pratiquer le « leave-it »


Apprendre au chien à ne pas prendre dans sa bouche des objets qui se trouvent au sol avec la commande « leave-it » peut-être une réelle bénédiction pour certains gardiens de chien durant les marches, ou même dans la cuisine! Bien qu’une bonne supervision soit toujours requise, l’apprentissage de cette commande vous aidera à éviter la catastrophe lorsque votre chien sera tenté par le diable, sans compter le risque d’ingestion d’un corps étranger pour certains toutous plus téméraires. Better safe than sorry!


Notez que pour apprendre cet exercice à votre chien, une consultation avec un éducateur canin est fortement recommandée.


3. Pratiquer le « donne »


Encore une fois, apprendre la commande « donne » à votre chien vous permettra de lui demander de vous redonner quelque chose lorsqu’il l’a en bouche, sans devoir entrer dans sa bulle et devenir intrusif (ce qui peut être très risqué). Bien que ce ne soit pas toujours de gaieté de cœur, si votre chien a bien assimilé l’exercice et qu’il sait que donner un objet signifie qu’il recevra quelque chose d’encore meilleur en retour, il ne devrait pas trop hésiter!


Notez que pour apprendre cet exercice à votre chien, une consultation avec un éducateur canin est fortement recommandée.


4. Gestion de l’environnement


Bien que cette suggestion ne relève pas de l'entraînement en soi, elle reste un bon vieux classique à mettre en place au quotidien. Lorsque nous partageons notre maison avec un chien qui fait de la protection de ressources, une bonne gestion de l’environnement est essentielle pour prévenir les incidents et laisser à toutou sa tranquillité d’esprit.


La gestion peut se faire lors des repas, en isolant le chien dans une pièce ou dans une partie de la maison en utilisant une clôture pour bébé lorsqu’il mange ou lorsqu’il mastique un os très très précieux. Ainsi, impossible pour qui que ce soit de s'approcher trop de la ressource en question et de rendre le chien inconfortable. Cette suggestion vous sera encore plus utile si d’autres animaux ou de jeunes enfants habitent dans la maison, puisque ceux-ci pourraient dépasser les limites du chien par accident.


Le principe est le même pour les jouets, dans le sens où pitou peut être isolé à l’aide d’une clôture lors de ses moments de jeu solo, ou si d’autres personnes et animaux sont dans les environs. Pour rendre le tout encore plus sécuritaire, assurez-vous de ranger tous les jouets du chien une fois la séance de jeu terminée pour ne pas les laisser traîner.


5. Savoir reconnaître et comprendre le langage canin


Bien évidemment, le meilleur est toujours gardé pour la fin. Cette suggestion est la plus simple, voire la plus banale de toutes celles proposées dans cet article, mais elle est probablement l’une des plus importantes.


Savoir reconnaître les signaux d’inconfort de votre chien et être en mesure de bien les interpréter est une nécessité pour respecter ses limites et ne pas le mettre dans une situation qui le rend inconfortable. Bien que certains chiens s’expriment assez clairement en présence de leur ressources, d’autres expriment leur inconfort d’une manière beaucoup plus subtile, qui peut passer par un regard ou même le simple fait de se figer.


Il est important de se rappeler que même si ces signaux sont moins menaçants que d'autres, cela ne change en rien l’émotion négative que le chien ressent dans cette situation. Ignorer ces signaux pourrait empirer la situation ainsi que brimer la relation de confiance avec votre chien.


Comme pour tout dans la vie, la communication est la clé. Apprenez à comprendre et à respecter votre chien, celui-ci vous en remerciera!



Par Mel-Lyna Cadieux, intervenante en comportement animal


Faire un don

2D4A8554-Bear1Full.jpg